A nos amis bienfaiteurs

Saint Nom de Jésus

En ce 2 janvier, toute l’équipe du Conseil de Fabrique et du secrétariat se joignent à Mr l’Abbé Corneloup et Mr l’Abbé Riboulot afin de vous adresser nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence !

Que Notre Seigneur et Notre Dame puissent vous accompagner tout au long de cette nouvelle page qui s’écrit dans votre vie et que celle-ci puisse vous combler de joies et de grâces !

Nous espérons pourvoir continuer à compter sur votre soutien, par vos prières et par vos dons, afin de poursuivre notre apostolat et d’aboutir dans notre projet si nécessaire pour le retour de la foi !
« On Lui donna le Nom de Jésus » (Luc, 2)
Nous démarrons cette nouvelle année par la première célébration liturgique : celle du Saint Nom de Jésus.

Selon la Loi de Moïse, c’est le huitième jour après Sa naissance à Bethléem que le Divin Enfant a reçu Son nom au moment du rite de la circoncision.

Un nom que Dieu, par l’intermédiaire de Son ange, avait révélé à Marie lors de l’Annonciation, ainsi qu’à Joseph lors d’un songe : « Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus » (Matthieu 1, 21).

En l’honneur de ce jour où le Divin Enfant a été nommé, et nommé par son père adoptif qui reconnait ainsi explicitement son rôle, l’Eglise a décidé de célébrer cette fête du Saint Nom de Jésus. On consacre traditionnellement l’entièreté du mois de janvier à cette célébration.

Le nom est très important, il contient toute l’essence de l’être qui le porte, il lui est prédestiné et prédestine à sa personnalité et à la façon dont il mènera sa vie.

En l’occurrence, Jésus signifie en hébreux « celui qui sauve », le « sauveur » : « Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » (Matthieu 1, 21).

Par son nom, on connait la mission de Jésus : « Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé » (Jean 3, 17).

On peut aussi Le nommer « Emmanuel » qui signifie « Dieu avec nous ». Saint Thomas d’Aquin explique que puisque Jésus signifie « salut », Emmanuel « désigne la cause du salut, qui est l’union de la nature divine et de la nature humaine en la personne du Fils de Dieu ».

Recourir au nom de Jésus est une invocation très puissante.

Saint Bernard de Clairvaux appliquait au nom de Jésus les trois qualités de l’huile. De même que l’huile « est lumière, nourriture et médicament », ainsi le nom de Jésus « brille quand il est prêché, nourrit quand il est mangé, oint et soulage les maux quand il est invoqué ».

Son invocation était pour lui une immense consolation et une paix dans le cœur et dans l’âme.

Prenons son exemple et invoquons, nous aussi, le Très Saint Nom en ce début d’année.

Profitez de la première messe de l’année qui aura lieu ce samedi matin pour confier à Notre Seigneur vos maux et pour Lui demander la délivrance. Par vos prières, offrez-Lui votre amour et votre âme. Il vous offrira la paix et la joie.
Alors inscrivez-vous vite à notre messe en nous appelant gratuitement au : 08 00 947 955
« Ô mon Sauveur, faites-moi connaitre la Puissance de Votre Saint Nom, et accordez-moi la Grâce de L’invoquer toujours avec amour et confiance. »

En union de prières.



Secrétariat donateurs
Basilique Notre Dame de Bon Secours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *