A nos amis bienfaiteurs

Alix le Clerc

Messe : samedi 13 janvier 2024 à 8h30

Jour du Baptême du Christ
La région Lorraine est riche en personnages historiques et en belles personnes.

La Bienheureuse Alix le Clerc en est un bel exemple.

Née en 1576 dans une famille noble à Remiremont, ville des Vosges dans le duché de Lorraine. A l’époque, cette région est indépendante de la France.

Elle mène la jeunesse de l’aristocratie, faite de plaisirs et de divertissements Elle aime particulièrement la danse et les fêtes.

Mais des évènements vont changer sa vision de la vie.

Tout d’abord, à 18 ans, elle déménage avec ses parents dans un petit village qui dépend de la cure de Mattaincourt.

De plus, elle tombe gravement malade. Pendant cette période, elle lit beaucoup d’ouvrages religieux et réfléchit à sa vie.

Au cours d’une messe elle a une vision de la Sainte Vierge. Cela change tout. Elle se sent appelée à la vie religieuse et se convertit totalement. Elle prie et se mortifie.

Toujours insatisfaite mais déterminée, elle se confie au jeune curé, saint Pierre Fourier, qui vient d’arriver le 1er juin 1597.

Elle lui dit : « Il me tombait toujours en l’esprit qu’il faudrait faire une nouvelle maison de filles pour y pratiquer tout le bien qu’on pourrait. »

Elle prend alors la décision d’œuvrer pour les pauvres et l’instruction des jeunes filles.

Accompagnée de quatre amies qui souhaitent elles aussi donner leur vie à Dieu, elle tente la vie en communauté et la prière. Elles décident de faire l’école à des petites filles dont à l’époque personne ne s’occupe.

Avec le soutien de Pierre Fourrier, elle fonde la congrégation Notre-Dame à Noël 1597, à Mattaincourt.

Les difficultés qu’elle rencontre sont importantes. Pourtant, elle luttera toujours pour garder l’esprit du projet d’origine. Elle participe à l’élaboration des constitutions de la congrégation.

Toutes ses occupations ne l’ont pas empêché de vivre une intense expérience spirituelle. Elle séjourne dans les maisons qui s’ouvrent, auprès de ses sœurs.

En effet, d’autres écoles s’ouvrent en Lorraine, puis en France et dans le monde.

Elle a l’habitude de terminer ses lettres par ces paroles : « Que Dieu soit votre amour entier. »

Alix mourra le 9 janvier 1622, à Nancy, dans un monastère qu’elle a elle-même fondé.

Au moment de la canonisation de Pierre Fourier, en 1897, on dénombre pas moins de 31 monastères-écoles en Europe. Puis, d’autres maisons sont fondées au Brésil, au Vietnam, en République Démocratique du Congo, à Hong Kong et au Mexique.

En 1947, Alix est déclarée Bienheureuse et en 1987, Rome approuve les nouvelles constitutions.

Son procès de canonisation est toujours en cours.
 
J’espère que l’histoire de la Bienheureuse Alix Le Clerc vous aura inspirer. N’hésitez pas à nous en faire part quand vous nous appellerez pour confier vos intentions à notre Sanctuaire.

Nous échangerons avec plaisir.

A très bientôt !



Secrétariat donateurs
Sanctuaire Notre Dame de Bon Secours
08 00 947 955

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *